vendredi, 19 janvier, 2018

Le Figaro s’offre Viadeo pour 1,5 million d’euros

Temps de lecture: 2 minute

  • Le Figaro doit conserver 98 salariés sur les 126 postes que compte Viadeo.
  • Le rachat de Viadeo par Le Figaro reste encore soumis à la décision de la justice américaine.

 

Fin du feuilleton juridique pour Viadeo. Le réseau social professionnel sera finalement repris par Le Figaro, via sa filiale de petites annonces Figaro Classifieds. Le groupe de presse a déboursé 1,5 million d’euros, selon Les Echos, pour acquérir la société, soit l’offre la plus élevée parmi les dossiers déposés.

L’offre du Figaro a été jugée la plus séduisante par le Tribunal de commerce de Paris. Cinq autres candidats, Schibsted via sa filiale française Leboncoin, Phosphore par le biais de sa filiale Rivalis, One More Company, la Société française d’assurance multimédia (SFAM) et le cabinet Ethics Group, s’étaient positionnés pour mettre la main sur Viadeo. Le Figaro doit conserver 98 salariés sur les 126 postes que compte Viadeo. Sur le plan social, l’offre la plus attractive provenait de la SFAM, qui souhaitait reprendre 122 des 126 collaborateurs du réseau social.

Le rachat de Viadeo conditionné à la décision de la justice américaine 

La décision de la justice française met ainsi un terme au sauvetage avorté du réseau social qui voulait concurrencer le géant LinkedIn. Valorisé 142 millions d’euros lors de son introduction en Bourse en 2014, la capitalisation boursière de Viadeo avait lourdement chuté depuis, au point de passer sous la barre des 10 millions d’euros avant la suspension de sa cotation début novembre.

Désormais acté par le Tribunal de commerce de Paris, le rachat de Viadeo par le Figaro reste encore soumis à la décision de la justice américaine. Et pour cause, le réseau social avait transféré la plupart de ses actifs à APVO, sa filiale américaine. Outre-Atlantique, le verdict final devrait être rendu d’ici la fin de l’année.

Pour aller plus loin  Les 10 règles de la rédaction web

Maxence Fabrion

Source

Cet article pourrait vous intéresser

#MIPCom : « from TV to total video »

Temps de lecture: 7 minutes « On est mort ! » avais-je textoté un peu vite à Paris, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *