mardi, 21 août, 2018

e-Gov : Lancement d’une plateforme mutualisée de gestion des questions parlementaires

Temps de lecture: 3 minutes

Le ministère de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie numérique et le ministère délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile ont lancé, jeudi à Rabat, une plateforme mutualisée de gestion des questions parlementaires en vue de généraliser l’administration électronique pour plus d’efficacité, de transparence et d’accessibilité.

Cette solution sécurisée et facile d’usage dématérialise le processus de traitement des questions parlementaires et facilite la communication entre l’institution législative et les départements ministériels. Elle assure, par ailleurs, la traçabilité et la disponibilité des réponses fournies par chaque département.

S’exprimant à cette occasion, le ministre de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie numérique, Moulay Hafid El Alamy a indiqué que ce service permettra de créer une base de données spécifiques pour donner accès à tout moment aux questions traitées, dans leurs formes orales et écrites.

Cette plateforme, qui s’inscrit dans le cadre du processus de numérisation de l’administration publique, favorise la modernisation des services et facilite la gestion des questions aux niveaux qualitatif et quantitatif, a-t-il souligné.

Le portail vient enrichir le chantier e-gov d’une nouvelle réalisation, s’est-il félicité, notant que la transformation digitale de l’administration publique opère un changement radical des processus et services administratifs et leur assure plus de cohérence et d’efficacité.

Dans ce sens, il a appelé l’ensemble des acteurs concernés à s’impliquer davantage et à travailler de concert afin de réussir ce projet et d’assurer sa généralisation au niveau de l’ensemble des départements ministériels.

De son côté, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi a relevé que cette application n’a concerné que 12 départements ministériels lors de son lancement en 2014, expliquant que l’objectif aujourd’hui est de doter les 24 départements restants de ce service.

Pour aller plus loin  Alan Rickman, alias Severus Rogue, nous a quittés

Ce projet important représente de multiples avantages, notamment l’accélération et la simplification de la transmission des questions parlementaires aux ministères concernés, le suivi des questions parlementaires et l’élaboration d’une base de données des questions et réponses parlementaires, a-t-il expliqué, soulignant que le changement du processus papier par un mécanisme électronique facilite l’échange des questions parlementaires et garantit plus d’efficience dans la gestion de ces questions.

Cette plateforme concrétise la coopération entre le parlement et le gouvernent et renforce le contrôle de l’action gouvernementale, a-t-il affirmé, ajoutant que ce projet intervient pour gérer le nombre important des questions qui avoisinent les 10.000 par législature.

La gestion des questions parlementaires a été réservée au début uniquement aux questions de la Chambre des représentants avant d’être élargie aux questions de la Chambre des Conseillers, a-t-il conclu.

Ce portail dédié à la gestion des correspondances relatives aux questions écrites et orles du parlement permettra de bénéficier des services offerts par les nouvelles technologies et ce en facilitant les mécanismes de communication entre l’institution législative et les départements gouvernementaux ainsi que le respect des délais constitutionnels pour répondre aux questions parlementaires.

Plusieurs sessions de formation sont organisées au profit des cadres des différents départements ministériels pour accompagner la mis en œuvre de la nouvelle solution digitale.

Source : MAP

Cet article pourrait vous intéresser

Cinq projets innovants repérés au Siggraph 2018

Temps de lecture: moins d'1 mnCinq projets innovants repérés au Siggraph 2018 Le Siggraph 2018 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *